Rechercher

Bisou

Dernière mise à jour : 30 mars 2021

Tomber amoureux et ne pas oublier de se relever


« Bisou » raconte, avec humour, la rencontre amoureuse et les frissons des premiers jours, le besoin de fusion comblé, l'illusion et puis le désenchantement...

« Bisou », c'est le nouveau titre du groupe Joni.

Une histoire ou l'illusion puis la désillusion se succèdent, un jeune couple feuillette l'album photos de leur rencontre amoureuse et fait l'apprentissage douloureux que les apparences peuvent être trompeuses.

C'est ma lecture de ce clip, chacun pourra y voir ce qu'il veut. Je vous invite à le regarder, n’hésitez pas à partager.


Le lien amoureux des premier moments est réel, mais il est temporaire. A la recherche du paradis perdu, il prend racine dans notre passé le plus archaïque, celui du premier lien.

Ce que nous aimons ce n'est pas l'autre mais une projection de nous même. C'est finalement moi que j'aime dans le regard de l'autre. Ce regard, nous renvoie une image positive de nous même.

Cet amour là, narcissique à souhait, bon nombre l'ont vécu dans une passion aveuglante et pourtant saine et salvatrice. La passion amoureuse, de nombreux couples s'y sont plongés un moment sans pourtant s'y noyer. Parce qu'en vivant cette passion, l'image qui leur a été renvoyée est venu consolider et enrichir leur estime d'eux même.

De plus, si l'autre est mon miroir, je le suis également pour lui, pour elle. Et ce miroir nous rend aveugle puisque nous ne voyons pas celui, celle, qui se cache derrière lui.

Ainsi, dans cette période, dites fusionnelle de la relation amoureuse, l'autre est pourvu de toutes les qualités, chacun se montre sous son meilleur jour. Tout est exaltant, enivrant, le couple se suffit à lui même, capable de vivre d'amour et d'eau fraîche ...


Stendhal (19ème siècle) en parlait déjà dans son écrit « De l'Amour », La passion crée chez l'amoureux, une illusion, ou plutôt une auto-illusion de l’être aimé, cet homme, cette femme, réels n’existent pas, seul existe l’être parfait qui répond aux attentes de l’amoureux, de l'amoureuse.


Les unions du 21ème siècle semblent affranchis des conventions sociales et religieuses.

Les couples ne se forment plus par raison ou arrangement, ils se forment par amour, et chacun, chacune est en quête de celui ou celle qui sera « l'homme, la femme de sa vie ».

Les tous premiers moments de l'amour passionnel transportent avec eux quelques mythes.

Le mythe de « l’âme sœur ».

Il est fortement présent dans nos inconscients. Comme si quelque part dans le monde , il y avait quelqu'un ou quelqu'une qui viendrait combler tous nos manques.

Le mythe de « l'amour fusionnel »

L'illusion du 1+1=1, parce que bien souvent nous confondons intimité et fusion, et parfois même, connexion et dépendance.

Le mythe d'un amour « pour la vie »

Oubliant que « l'amour pour toujours » n'est pas « l'amour comme au premier jour », ni même « l'amour tout le temps ».

« Tomber amoureux » semble facile, Une foi la lune de miel passée, il est sans doute plus compliqué de « s'élever en amour ».

La période ou tout est beau ne dure qu'un temps, et bientôt le quotidien rappelle les amoureux à la réalité ; ils ne sont plus seuls au monde, et l'autre apparaît à leurs yeux, jusqu'alors aveuglés, tel qu'il est. Le prince charmant et la princesse aux cheveux d'or, perdent leur atours et c'est fort heureusement, une chance pour chacun.

C'est lui, c'est elle qu'il va falloir aimer d'un amour autre , l'aimer avec ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses. L' aimer avec ses différences, son histoire, sa personnalité, son identité, sa liberté.

Le couple est un chemin. Chemin de désillusion et de dés-idéalisation c'est vrai, mais c'est aussi un chemin de vérité. Quelle chance, si chacun parvient à voir l'autre tel qu'il est, sans faux semblant et à l'aimer malgré tout.

C'est un chemin d'acceptation et de confiance. Si je t'aime tel que tu es sans vouloir te transformer, je peux être aimer tel que je suis, sans avoir peur d'être modeler selon tes désirs.

Aimer d'un amour authentique, c'est renoncer à l'idéal de perfection, renoncer à projeter sur son ou sa partenaire ses rêves et ses attentes et devenir ensemble des partenaires, des compagnons de vie parce que la relation amoureuse est toujours en construction, parce que rien n'est jamais acquis, parce que c'est à chaque étape, la passionnante découverte de l'altérité.


L'amour est une aventure, l'amour, est vivant, se transforme et cache bien des facettes.

Vivre comme le dit la chanson « la dissonance » permet d'expérimenter le désenchantement, le clip ne nous dit pas ce que devient ce jeune couple, ont-ils pu traverser cette étape et accueillir un nouvel enchantement ?

La suite de leur histoire s'écrira peut-être dans une autre chanson.

79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout